Attachement et couple

Posted on 26, Mar, 2014 | Pas de commentaires
Attachement et couple

Le couple d’aujourd’hui est devenu plus fragile que par le passé car les deux partenaires ont une indépendance au regard des conventions sociales. En effet ce n’est plus ni la société ni le mâle dominant qui dicte les unions mais chaque individu qui accepte de se mettre en couple par choix.

Ce choix fait forcément intervenir la personnalité de chacun et il est légitime d’introduire les théories sur l’incidence de la psychologie des individus sur leur relation fusse-t-elle sexuelle.

Les liens d’attachements ont largement été étudiés en sexologie pour expliquer le fonctionnement intime du couple et cela a donné la théorie de l’attachement ou style d’attachement adulte décrit par Bowlby et Ainsworth dans les années 70.

Il y a quatre types de personnalité décrit :

  • Sécurisant avec image de soi + et image des autres +
  • Préoccupé, anxieux avec image de soi + et image des autres –
  • Détaché avec image de soi – et image des autres +
  • Craintif, évitant avec image de soi et des autres –

L’association des types de personnalité dans un couple donne des résultats qui peuvent laisser présager des problèmes que le couple va rencontrer. Chacune des personnalités décrites à un comportement amoureux et sexuel qui lui est propre et la conjonction de ses caractéristiques augure plus ou moins d’un futur radieux ou brumeux.

Ce modèle d’analyse a été largement inspiré par le travail de William M Marston qui dès le début du XXème siècle a écrit cette théorie fondatrice en psychologie.
Je pense que l’on invente rarement et c’est plutôt un gage de sérieux que de s’appuyer sur cette illustre origine.
Le plus amusant dans cette illustre paternité de la théorie de l’attachement est la personnalité de William Marston qui était psychologue mais qui a beaucoup écrit sur la sexualité et défrayé la chronique avec ses théorie ultra libérale au regard du mariage. C’est lui qui a donné naissance au personnage de wonder woman des comics américains des années 30 et qui était un modèle de femme libérée.
Ceci est peut être un deuxième gage de sérieux et de fiabilité car écrire en 1928 que la femme moderne devrait être libre ne peut venir que d’un esprit éclairé.

Pour revenir au profil d’attachement et a l’incidence sur la vie amoureuse et sexuelle, disons qu’il est possible de résumer ainsi :

  • Sécurisant est positif, amoureux avec relation sexuelle épanouie et peu de dysfonction
  • Anxieux est toujours amoureux, jaloux avec de nombreuses relations sexuelles mais nombreuses dysfonctions également. Il est toujours dans le besoin de réassurance.
  • Détaché a une libido faible, peu de satisfaction sexuelle et nombreuses dysfonctions.
  • Craintif a peu de relation, peu de satisfaction, volontiers solitaires et introvertis.

Ce sont des données en cours de validation clinique mais qui semblent logiques au regard des travaux déjà effectués par Marston.

Ceci aura un véritable intérêt dans la prise en charge sexologique et l’analyse des dysfonctions de couple en revanche il faut se garder de toute idée de déterminisme avec la présomption a priori de l’épanouissement ou non de l’individu dans sa vie amoureuse et sexuelle.

Le genre humain est plus riche que toutes ces théories qui ne servent qu’a éclairer une scène mais surtout pas à l’imaginer.

Crédit photo : http://www.freedigitalphotos.net

Leave a Reply