Comment relancer son couple

Posted on 12, Jan, 2014 | Pas de commentaires
Comment relancer son couple

Pour relancer un couple qui est en souffrance avec comme symptôme une vies sexuelle qui se délite il faut changer quelque chose, ça ne se fera pas tout seul !

La routine conduit à l’usure et le contre-pied salvateur peut donc être de rompre cette routine. Mais alors, jusqu’où peut aller le couple dans ses pratiques sexuelles ? Pour relancer l’intérêt sexuel rien de tel que la transgression ou la permissivité. C’est deux notions ont en commun l’épanouissement sexuel mais la transgression bouscule les règles sociales voir légales alors que la permissivité s’en affranchit car dans ce paradis sexuel les règles n’existent pas.

Quelles sont les pratiques que l’on peut baptiser transgressives ou permissives ? Ce sont les pratiques que l’on expérimente. C’est le sexe qu’on invente. Le fantasme de chacun issu de l’histoire psycho-affective et de la mode est le moteur de cette inventivité. La sexualité des individus n’est jamais pur hasard et l’histoire, éducation comprise, de chacun de nous a fait l’être érotique et sexuel que nous sommes.

La médiatisation ou plutôt l’explosion médiatique au sens accessibilité à tous pour tous est un paramètre qui influence le fantasme et notamment dans ses aspects transgressifs. Il est plus médiatiquement acceptable d’exposer son envie de sodomie par un inconnu que de parler de l’amour pour son teckel et sa pratique de l’amour en chemise de nuit. La pornographie qui s’expose a fait évoluer la norme, même si celle-ci n’existe pas en sexualité. Le sexe lisse, les pénétrations multiples, les situations insolites sont venus alimenter la boîte à fantasmes de chacun.
Cette ouverture vers la pratique transgressive pour relancer une vie de couple qui s’étiole devient donc une solution légitime à la seule condition qu’elle soit partagée.

Le premier pas consiste à vouloir durer et relancer son couple pour chacun des protagonistes. « Le veulent-ils vraiment ? » Est la première et peut-être la seule question à se poser. Dans l’affirmative il va falloir envisager la confrontation des fantasmes susceptibles de passer à la réalité. Chacun a son niveau de fantasmes et partant du fameux principe « il n’y a pas de fausses associations dans un couple » on peut imaginer que la cohérence socioculturelle est le garant d’idées, si ce n’est d’envies, comparables. C’est une notion importante à considérer pour oser formuler le premier une ébauche d’envie. Le couple totalement transparent et en communication permanente n’existe pas ou sinon il n’est jamais en crise.

En préambule on pourrait presque dire qu’à chacun ses transgressions et ce que ce qui semble osé pour certains est terriblement banal pour d’autres. Faire l’amour sans interdit, fenêtre ouverte à la lumière de l’après-midi est l’évidence des uns pendant que c’est le symbole de la décadence des autres. C’est encore la communication dans le couple qui va permettre de proposer en évoquant, ceci imposant une réponse de l’autre qui module, renchérit, relance pour aboutir à un consensus. Chacun vient avec une panoplie d’idées et participent à la confection d’un joli costume sexuel qui siéra au couple.

La relance sexuelle du couple appartient à la confrontation de l’imagination de chacun et c’est possible, encore faut il en avoir envie et cela est un autre chapitre.

Crédit Photo : freedigitalphoto.net

Leave a Reply