La femme est un homme comme les autres

Posted on 14, Mai, 2014 | Pas de commentaires
La femme est un homme comme les autres

Egal ne veut pas dire identique.
La parité, la discrimination positive qui tente de corriger des siècles d’asservissement de la femme induit une sorte de confusion. Cette impression qu’hommes et femmes sont pareils dans le sens de non-différents ce qui justifie de les traiter d’égaux.
C’est faux. Hommes et femmes sont différents, ni mieux ni moins bien l’un que l’autre. L’infériorité à laquelle la femme a été condamnée jusqu’à ces dernières années ne se compense pas en la déclarant supérieure ou encore porteuse de qualités ignorées.

« La femme est un homme comme les autres ». Déclaration qui illustre bien cette conquête d’une place légitime mais il faut se garder de transformer la femme en homme. L’émergence de ces nouvelles femmes qui ont enfin la place sociale qu’elles auraient toujours dû avoir, transforme l’homme en « nouvel homme » qui fait face a une recomposition de son paysage social et sexuel.
En effet sur le terrain de la sexualité la femme revendique le droit au plaisir, droit bien légitime plébiscité par tout le monde. Toutefois cela induit une sorte d’angoisse de performance chez l’homme qui se trouve face a une nouvelle obligation.

Il va falloir une génération pour ancrer cette nouvelle équation homme/femme face au plaisir sexuel. Les jeunes ont d’ailleurs moins de questionnements que leurs parents par rapport à cette demande de plaisir des femmes.
Il ne doit pas y avoir de compétition entre hommes et femmes mais une place a trouver pour vivre harmonieusement le nouveau paradigme du couple.

La relation sexuelle résulte d’une rencontre.
Laura Doyle compare la rencontre entre hommes et femmes à un cours de danse : « il y en a toujours un qui conduit et l’autre qui doit suivre » cela ne veut pas dire que les deux rôles n’ont pas une importance égale !
J’aime beaucoup ce propos qui illustre bien cette absence de compétition qui doit permettre aux couples de fonctionner harmonieusement sans revendiquer une quelconque supériorité de l’un ou l’autre.
Je ne suis pas meilleur, je suis moi et tu es toi. Nous sommes différents mais égaux en droit. Cela vaut bien pour le social mais aussi le sexuel.

Crédit photographique : http://www.freedigitalphotos.net/

Leave a Reply