La bataille du poil

Posted on 10, Fév, 2014 | Pas de commentaires
La bataille du poil

Ce titre peut faire penser à un article sur les meilleures recettes, les bonnes adresses où la solution définitive pour éradiquer le poil qui s’agissant de sexologie ne peut être que pubien.
Eh bien pas du tout car cela ne fait qu’illustrer un chapitre polémique de la sexologie actuelle entre partisans et détracteurs de l’épilation intime.
Quand on parle d’épilation intime on pense surtout aux femmes mais je pense que les hommes ne doivent pas être écartés car ils ont un sexe et des poils donc ils sont également concernés par ce que l’on peut appeler cette nouvelle mode.
Quel meilleur moyen que de confronter les avis en allant directement voir les personnes concernées et leur poser la question.
J’ai pu évoquer régulièrement au cours de ma pratique ce thème de l’épilation, voici résumés les arguments positifs et négatifs que j’ai pu récolter :

Les arguments positifs sur le sujet sont :

  • Hygiénique ; le poil peut souvent être vécu comme un repaire à je ne sais quel micro-organisme qui ne vivrait pas sur la peau glabre.
  • Pratique ; cela permet maillot échancré, string et toute forme de sous-vêtements sans laisser apparaître de broussailles disgracieuses.
  • Érotique et surtout source d’un plus grand plaisir ; en cas de relations bucco-génitales et au cours du coït les organes sont directement en contact sans l’amortissement du coussin de poils.
  • Esthétique ; cela permet des fantaisies de taille et une maîtrise qui peut presque être artistique. Ce chapitre fait forcément référence à l’impact des films pornographiques californiens qui auront initiés cette mode. Mais nul ne peut ignorer la relation entre médiatisation et appropriation d’un effet de mode.

Pour conclure sur les arguments positifs je dirais que du côté du sexologue il s’agit d’un symbole de la maîtrise de son corps et de la reconnaissance de son sexe en y apportant une attention particulière. Les professionnels savent bien qu’il faut aimer son sexe et l’épilation peut être considérée comme une attention particulière.

Les arguments négatifs existent aussi :

  • Manque de naturel ; on contrecarre la nature en se soumettant à une mode qui peut être vécue comme dégradante.
  • En cas d’épilation totale la ressemblance avec la petite fille ou le petit garçon peut être gênante pour certains par peur d’un penchant pédophile.
  • Les professionnels argumentent en se concentrant sur le versant physiologique en affirmant que la présence de poils est là pour maintenir une certaine humidification du sexe féminin. Cet argument ne peut bien sûr pas convenir à l’homme.
  • Sur un versant plus psychologique cette épilation sexuelle chosifie la femme en référence au film pornographique qui font rarement la part belle à la gente féminine.

Pour ma part je crois que les hommes et les femmes qu’ils soient ou non sexologues vivent ce diktat moderne comme un sacrifice sur l’autel d’une prétendue modernité ou au contraire comme une réelle avancée esthétique comparable à la minijupe qui a enfin dévoilé le genou des femmes, ce dont personne ne se plaint aujourd’hui.

L ‘épilation intime devient un symbole de la modernité de pensée et de l’aisance avec son corps voire à l’égalité des sexes car je crois qu’il ne faut pas faire de ségrégation entre hommes et femmes sur le sujet car nous avons vu que les arguments sont majoritairement valables pour les deux sexes.

Crédit photographique : http://www.freedigitalphotos.net

Leave a Reply