Le phénomène cougar

Posted on 23, Mar, 2015 | Pas de commentaires
Le phénomène cougar

La cougar est l’illustration de la différence d’âge dans un couple mais le plus âgé étant la femme pour une fois.

La légende raconte que le mot « cougar » vient du nom donné par une équipe de hockey sur glace canadienne en 1980 qui affublait de ce nom les spectatrices plus âgées, leur maman le plus souvent.

De façon plus certaine c’est le site « Cougar Gates », le livre « Cougar, Guide for Older Women » apparus en 2000 et surtout le film « Cougar Club » 2007, la série « Cougar Town » 2009, le film « 20 ans d’écart » 2013, la série 8 de « secret Story » 2014, qui ont médiatisé ce mot qui apparaît même dans le dictionnaire le Robert édition 2013 pour qualifier des femmes de plus de 35 ans fréquentant les garçons de plus de 10 ans leurs cadets.

Tous ces supports ont mis en scène une femme cinquantenaire qui fréquentait un homme jeune plus jeune pour une relation de courte durée. Ce n’était pas un mariage mais une affaire de séduction.

Le choix du mot lui-même n’est pas innocent car le cougar est un grand fauve prédateur et cela va plutôt dans le sens de la relation éphémère que pour illustrer un couple au long cours.

La traduction américaine est encore plus parlante car c’est de MILF qu’il s’agit, traduisez « mother I like to fuck », on peut difficilement être plus explicite.

C’est vrai que le plus souvent c’est l’homme qui est le plus âgé dans le couple et la société bien plus que la biologie m’apparaît responsable de cela.

J’en veux pour preuve une étude qui analysait les préférences déclarées de 22 000 femmes de 14 pays différents et deux religions qui affirmait en 2010 que les femmes préfèrent les hommes plus âgés et les hommes préfèrent les femmes plus jeunes, cette tendance s’accentuant avec l’âge. Il s’agissait là de déclaratif à propos de la constitution d’un couple.

On pourrait résumer ceci par la distinction entre les couples long terme où majoritairement les femmes préfèrent les hommes plus âgés et la séduction court terme qui laisse apparaître une femme plus âgée qui préfère un homme plus jeune.

Je pense qu’il faut distinguer le phénomène du nom qui le qualifie car si le mot cougar a ses lettres de noblesse depuis les années 2000, le phénomène est vraisemblablement antérieur et correspond plus vraisemblablement à la révolution sexuelle des années 70 avec la liberté acquise par les femmes que ce soit au niveau de leur représentation sociale ou de leur exigence sexuelle. Le phénomène cougar me semble le pendant du « middle age crisis » de l’homme cinquantenaire.

Sans vouloir contredire le Robert, je pense que la cougar est une femme de plus de 50 ans indépendante socialement et financièrement qui veut retrouver émotion, innocence, communication et jeunesse au travers de la fréquentation de jeunes hommes.

La cougar est une femme libérée qui veut plaire et rajeunir. Elle est à son apogée sexuelle. C’est un homme de 50 ans en fait mais en femme !

Si la cougar existe il lui a fallu trouver un amant jeune, mais qui est-il et surtout pourquoi apprécie-t-il une femme plus âgée ?

Le jeune homme qui se laisse séduire est à la recherche d’expérience, d’une femme sans tabou, et qui accepte la relation sans lendemain et sans les contraintes inhérentes aux attentes des femmes plus jeune à savoir foyer et enfants. Pour un jeune homme la cougar est la concrétisation de la sexualité dans sa version plaisir avec une femme qui est libérée, qui sait faire et qui acceptera la liberté de son partenaire. C’est le sex for fun !

Le phénomène cougar est en expansion et le site de rencontre Parship évaluait cette tendance à 8% en 2005 et 34% en 2009. Une explosion !

Crédit photo : http://www.freedigitalphotos.net/

Leave a Reply